Financière de l'Odet :information financière du troisième trimestre 2020
FINANCIERE DE L'ODETCOMMUNIQUÉ DE PRESSE
Information financière du troisième trimestre 2020 Le 20 octobre 2020

Bonne résilience des activités du Groupe au troisième trimestre 2020,

malgré un chiffre d’affaires en retrait de 3 %

  • Chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2020 : 5 915 millions d’euros
  • -3 % à périmètre et taux de change constants
  • -4 % en données publiées
  • Chiffre d’affaires à fin septembre 2020 : 17 527 millions d’euros
  • -4 % à périmètre et taux de change constants
  • -2 % en données publiées

Chiffre d’affaires du troisième trimestre 2020 

A périmètre et taux de change constants, le chiffre d’affaires du troisième trimestre 2020 du Groupe est en repli de -3 % à 5 915 millions d’euros. Cette évolution intègre principalement :

  • La hausse de l’activité transport et logistique (+2 %) grâce à la commission de transport notamment portée par des opérations exceptionnelles dans l’aérien, et malgré la contraction des activités de logistique en Afrique et l’impact de la fin de la concession du terminal de Douala (DIT) au Cameroun ;
  • la baisse de la logistique pétrolière (-38 %) imputable principalement à la baisse des prix des produits pétroliers et des volumes ;
  • la progression des activités communication (+1 %) attribuable à Vivendi qui bénéficie de la croissance d’UMG (+6 %), de Groupe Canal+ (+1 %) et d’Editis (+10 %) ;

En données publiées, le chiffre d’affaires baisse de -4 % par rapport au chiffre d’affaires du troisième trimestre 2019, en raison de 132 millions d’euros d’effets de change négatifs liés à l’appréciation de l’Euro (notamment par rapport au dollar américain au troisième trimestre) qui absorbent les variations de périmètre positives liées principalement à la consolidation de M7 chez Groupe Canal+.

 

 

Chiffre d’affaires à fin septembre 2020 

A périmètre et taux de change constants, le chiffre d’affaires à fin septembre 2020 est en repli de -4 % à 17 527 millions d’euros.

En données publiées, le chiffre d’affaires est en baisse de -2 %, compte tenu de 340 millions d’euros de variations de périmètre (intégration d’Editis et de M7 chez Vivendi et sortie de Bolloré Ports France et Wifirst) et de -95 millions d’euros d’effets de change (traduisant une appréciation globale mais contrastée de l’Euro).

Évolution du chiffre d’affaires par activité
(en millions d’euros) 3ème trimestre Cumul 9 mois  
  2020 2019 Croissance Croissance 2020 2019 Croissance Croissance
      publiée organique     publiée organique
Transport et Logistique 1 420 1 462 -3% +2% 4 276 4 436 -4% -1%
Logistique Pétrolière 401 645 -38% -38% 1 447 1 923 -25% -25%
Communication 4 021 3 969 +1% +1% 11 595 11 320 +2% -1%
Stockage d'Electricité et Systèmes 65 85 -23% -7% 187 244 -23% -8%
Autres (Actifs Agricoles, Holdings) 8 7 +8% +8% 21 24 -12% -13%
Total 5 915 6 169 -4% -3% 17 527 17 949 -2% -4%
                     

A périmètre et taux de change constants, comparés aux neuf premiers mois de 2019, les principaux secteurs ont évolué comme suit :

  • Transport et Logistique, Logistique Pétrolière :
  1. le chiffre d’affaires de l’activité transport et logistique est en retrait de -1 % en raison principalement de la baisse des activités de logistique et de manutention en Afrique et de l’arrêt de la concession portuaire DIT à Douala au Cameroun fin 2019 compensés en partie par les bonnes performances des terminaux portuaires, notamment Abidjan Terminal en Côte d’Ivoire, Freetown Terminal en Sierra Leone, Owendo Terminal au Gabon et Conakry Terminal en Guinée.

En revanche, le chiffre d’affaires de la commission de transport internationale est en nette progression grâce à la poursuite d’une croissance soutenue de l’aérien qui absorbe largement le recul du maritime.Enfin, l’activité ferroviaire est en repli en raison d’un glissement de terrain ayant arrêté le trafic et de l’arrêt des trafics des hydrocarbures entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso durant plus d’un mois.

  1. le chiffre d’affaires de la logistique pétrolière ressort en baisse de -25 % compte tenu de la baisse des prix des produits pétroliers et, dans une moindre mesure, des volumes sur les neufs premiers mois de 2020.
  • Communication (Vivendi) : le chiffre d’affaires s’élève à 11 595 millions d’euros, en repli de -1 % à périmètre et taux de change constants et +2,4 % en données publiées par rapport à la même période de 2019. Il bénéficie de la croissance du chiffre d’affaires d’UMG, portée par les plateformes de streaming musical, de Groupe Canal+, grâce à un important développement à l’international et enfin d’Editis, qui confirme le rebond entamé dès la sortie du confinement. Cette croissance est cependant compensée par la baisse des chiffres d’affaires d’Havas Group et de Vivendi Village, impactés par les conséquences de la pandémie de la Covid-19.
  • Stockage d’Électricité et Systèmes : le chiffre d’affaires des activités industrielles (stockage d’électricité, films plastiques, terminaux et systèmes spécialisés) est en recul de -8 % par rapport aux neuf premiers mois de l’exercice 2019. Ces activités ont été impactées par la crise sanitaire en raison notamment de fermetures d’usines ainsi que de la baisse de l’activité du secteur aérien, grand client d’IER. En revanche, l’activité de vente de batteries reste en nette progression portée par le contrat signé avec Daimler, et le carnet de commande de Bluebus, à fin septembre, s’élève à 111 bus de 12 mètres.

Faits marquants et évènements récents :

  • Ouverture du capital d’UMG

Vivendi a réalisé avec succès la première étape de l’ouverture du capital d’Universal Music Group (UMG). Le 31 mars 2020, il a finalisé la cession de 10 % du capital d’UMG à un consortium mené par Tencent, sur la base d’une valeur d’entreprise de 30 milliards d’euros pour 100 % du capital d’UMG.

Le consortium, mené par Tencent, comprenant Tencent Music Entertainment et d’autres co-investisseurs financiers, a l’option d’acquérir, sur la même base de valorisation, jusqu’à 10 % supplémentaire du capital d’UMG jusqu’au 15 janvier 2021.

Cette opération est complétée par un accord distinct permettant à Tencent Music Entertainment d’acquérir une participation minoritaire du capital de la filiale d’UMG regroupant ses activités chinoises.

Après la réussite de cet important accord stratégique, Vivendi poursuit le projet de cession de participations minoritaires supplémentaires dans UMG avec l’assistance de plusieurs banques mandatées. Une introduction en Bourse est prévue en 2022.

Vivendi devrait utiliser la trésorerie issue de ces différentes opérations pour réduire sa dette financière, et pour financer un programme significatif de rachats d’actions et des acquisitions.

  • Lagardère SCA  

Au 19 octobre 2020, Vivendi détenait 28,3 % du capital et 21,5 % des droits de vote de Lagardère SCA.

A la suite des très mauvais résultats annoncés par Lagardère SCA, Amber Capital et Vivendi, malgré leurs divergences, ont en effet signé, le 10 août 2020, un pacte. Dans ce cadre, Vivendi et Amber Capital ont entamé auprès de Lagardère SCA des démarches afin d’avoir, chacun, au Conseil de surveillance une représentation minoritaire, de trois membres pour Amber Capital et d’un membre pour Vivendi. Ils ont également souhaité stabiliser son actionnariat en se consentant pour cinq ans un droit de première offre et un droit de préemption réciproques.

Le Conseil de Surveillance et la Gérance de Lagardère SCA ayant refusé les propositions d’Amber Capital et de Vivendi, respectivement premier et deuxième actionnaire de Lagardère SCA, ces derniers avaient saisi, début septembre 2020, le Tribunal de Commerce de Paris d’une demande de convocation d’Assemblée générale.

Le 14 octobre 2020, le Tribunal de Commerce de Paris a décidé de ne pas faire droit à cette demande. Vivendi, qui reste confiant dans le bien-fondé de la démarche, va faire appel de cette décision.

  • MultiChoice Group Ltd 

Le 29 septembre 2020, Groupe Canal+ a franchi à la hausse le seuil de détention des 5 % du capital de la société sud-africaine MultiChoice Group Ltd, leader de la télévision payante en Afrique. Cette acquisition, placement financier de long-terme, témoigne de la confiance de Groupe Canal+ et de son actionnaire Vivendi dans les perspectives de MultiChoice et du continent africain auquel ils sont très attachés.

  • Programme de rachat d’actions Vivendi

Depuis le 1er janvier 2020, Vivendi a acheté 58,37 millions de ses propres actions (soit 4,92 % de son capital), représentant un montant de 1 368 millions d’euros, dont 23,02 millions d’actions dans le cadre du précédent programme de rachat et 35,35 millions d’actions dans le cadre du programme en cours.

Au 19 octobre 2020, Vivendi détenait 62,3 millions d’actions d’autocontrôle, représentant 5,25 % du capital, dont 46,2 millions d’actions adossées à l’annulation, 7,5 millions adossées à la couverture de plans d’actions de performance, et 8,6 millions adossées à des cessions aux salariés ou aux mandataires sociaux (opérations d’actionnariat salarié).

    • Offre publique d’achat sur Blue Solutions par Bolloré

L’Offre publique sur Blue Solutions au prix de 17 euros par action, qui s’est déroulée du 29 mai au 8 juillet 2020 a été finalisée. Le retrait obligatoire étant intervenu le 15 juillet 2020, Bolloré détient désormais 100 % du capital de Blue Solutions. La valeur des titres acquis représente un montant de 110 millions d’euros.

       

  • Cession BluePointLondon Ltd

La société IER a conclu en septembre 2020 un accord pour céder à Total sa filiale BluePointLondon Ltd qui a développé et gère un réseau de 1 600 bornes de charge pour véhicules électriques dans les rues de Londres. Cette cession devrait être finalisée dans les prochains mois.

  • Impact de la crise sanitaire

Bien que les impacts soient plus sensibles pour certains pays ou métiers que pour d’autres, le Groupe a su faire preuve de résilience et s'adapter pour continuer de servir au mieux ses clients, tout en réduisant ses coûts pour préserver ses marges. Les activités de Transport et Logistique continuent de bénéficier de taux de fret exceptionnels qui compensent en partie le ralentissement des flux habituels. Les activités de communication ont montré une bonne résistance, en particulier celles de la musique et de la télévision payante. En revanche, comme anticipé les autres activités ont été affectées par les effets de la crise sanitaire.

Le Groupe analyse avec attention les conséquences actuelles et potentielles de la crise. Il est difficile à ce jour de déterminer comment elle impactera ses résultats annuels. Les métiers liés à la publicité et au spectacle vivant risquent d’être affectés plus durablement que les autres. Le Groupe reste néanmoins confiant quant à la capacité de résilience de ses principaux métiers. Il continue de mettre tout en œuvre pour assurer la continuité de ses activités, ainsi que pour servir et divertir au mieux ses clients et ses publics, tout en respectant les consignes des autorités de chaque pays où il est implanté.

  • Liquidité du Groupe

Le Groupe dispose de capacités de financement importantes. Au 30 septembre 2020, les liquidités du Groupe, lignes confirmées non tirées et placements liquides, s’élèvent à 2,9 milliards d’euros au niveau de Financière de l’Odet, et atteignent 8,6 milliards d’euros en incluant Vivendi.

  Évolution du chiffre d’affaires par trimestre
(en millions d’euros) 1er trimestre 2ème trimestre 3ème trimestre
  2020 2019 (1) 2019 2020 2019 (1) 2019 2020 2019 (1) 2019
Transport et Logistique 1 394 1 468 1 483 1 462  1 448 1 491 1 420 1 394 1 462
Logistique Pétrolière 631 669 665 415 617 613 401 647 645
Communication 3 868 3 706 3 458 3 706 4 022 3 893 4 021 3 995 3 969
Stockage d'Electricité et Systèmes 65 63 75 58 71 85 65 70 85
Autres (Actifs Agricoles, Holdings) 8 8 8 6 9 8 8 7 7
Total 5 966 5 914 5 690 5 646 6 166 6 090 5 915 6 113 6 169

(1) à périmètre et change constants

Les valeurs présentées sont exprimées en millions d’euros et arrondies à la décimale la plus proche.Par conséquent, la somme des montants arrondis peut présenter des écarts non significatifs par rapport au total reporté.

Pièce jointe

  • 2020 10 20 Financiere de l Odet CAT3